« Tous unis pour le mariage »
11 janvier, 2013   //   Par :   //   interventions, societe / culture   //   Les commentaires sont fermés.   //   3197 Vues

Le livre « Tous unis pour le mariage » vient d’être publié !

J’ai eu la joie de participer à la rédaction, par un article, d’un livre qui vient de sortir: « Tous unis pour le mariage ».
Ce livre, simple, clair et court, vise à aider chacun à comprendre les enjeux du projet de loi sur le mariage homosexuel pour le statut du mariage, du couple, la place de l’enfant, la filiation, la procréation.

Dans cet ouvrage, ce sont des philosophes, des juristes, des psychanalystes, des professeurs, des hommes politiques, des simples citoyens qui présentent leur point de vue sur le mariage homosexuel, sans préjugés et sans tabou : « dictature de la confusion », « caprice de bobo », « projet si socialiste et si peu familial », fruit d’une « culture de l’égalitarisme au service des lobbies » 

Parmi eux :

  • Préfacé par Jean-Frédéric POISSON, député des Yvelines,
  • Bertrand Vergely, philosophe,
  • Thibault Collin, Professeur agrégé de philosophie morale,
  • Antoine Renard, Président des AFC (Associations Familiales Catholiques),
  • Guillaume Drago, Professeur agrégé des Facultés de droit,
  • Christian Flavigny, psychanalyste,
  • Philippe Arino, essayiste de l’homosexualité,
  • etc.

Moi-même, comme prêtre et canoniste, je n’y donne pas le regard de l’Eglise sur l’homosexualité en tant que telle, mais j’ai choisi de pointer la déviance individualiste d’un tel projet de loi, ainsi qu’une conséquence pour l’Eglise.

Préfacé par le Député Jean-Frédéric POISSON, cet ouvrage se veut concis et clair, face aux enjeux qui nous attendent ! N’hésitez pas à commander et à faire connaitre cet ouvrage : ici, sur Priceminister !

Conférence-de-presseEt à l’occasion de la sortie de l’ouvrage, une conférence de presse a été organisée le jeudi 10 janvier à l’Assemblée Nationale, à l’initiative de Jean-Frédéric POISSON, avec plusieurs contributeurs : Philippe Ariño, André Benayoun, le professeur Guillaume Drago et moi-même.

Sur son blog, le député Jean-Frédéric POISSON donne quelques raisons qui nous ont poussé à publier ce livre :

Nous avons présenté les intentions principales de ce livre : apporter au débat des éléments que le gouvernement refuse de donner, et répondre à l’attente de l’opinion publique, qui souhaite s’exprimer et être éclairée (…).

Le sujet du mariage pour tous est un sujet civilisationnel et anthropologique, qui touche tout le monde, et sur lequel tout le monde doit pouvoir donner son avis. C’est pourquoi le livre « Tous pour le mariage » est réalisé par des personnes de tous horizons …

Au cours de cette conférence, nous avons évoqué la dénaturation du mariage, qui ne comporterait plus les notions de procréation et de différenciation des sexes, l’hypocrisie du gouvernement, qui se sert de ce projet de loi pour masquer son incapacité à répondre aux principales difficultés des Français (l’emploi, le logement…), le coup de force démocratique dont nous sommes victimes (pourtant, François Hollande s’était engagé à ce qu’aucun projet de loi de société ne soit présenté sans débat!).

Nous avons réitéré notre demande d’organiser un référendum national. Non, les Français n’ont pas voté pour cette mesure lorsqu’ils ont élu François Hollande ! L’élection n’a jamais valu approbation de chacun des points du programme du candidat. De plus, les discussions autour de ce projet de loi ont éveillé les consciences et permis à de nombreux Français a priori favorables de prendre conscience des difficultés et des dérives de ce projet de loi.

Je vous livre un petit extrait de ma contribution :

« Et voilà la différence profonde entre le mariage chrétien et le mariage civil. L’un se conçoit comme se recevant de la société qui le protège et le garde, comme le lieu d’une révélation de ce que Dieu dit à l’homme sur son être et son essence ; l’autre se conçoit uniquement comme acte individualiste et personnel (dont le mariage pour tous est un élément encore plus flagrant !) : je m’étonne même qu’on en veuille encore ! Le mariage civil (dont on dit qu’il est d’amour) se réduit paradoxalement à un contrat : à deux (ou plus, pourquoi pas ? à près tout !), nous décidons de nous unir pour un temps. Après ce temps, nous verrons bien : « je t’aime ; moi non plus, et tu n’auras rien à me dire».

Nos conceptions du mariage diffèrent donc de plus en plus: le « mariage pour tous » sera un acte de plus dans cette «individualisation» du mariage, coupé de la société et de son histoire. Il ne sera en rien une évolution dans l’histoire matrimoniale, mais un repli de l’enjeu sociétal des époux. »

Pour commander l’ouvrage (au prix de 10€) : ici, sur Priceminister !

Les commentaires sont fermés.