Lettre ouverte à Mme Caroline Fourest
14 février, 2013   //   Par :   //   a chaud   //   74 commentaires   //   6349 Vues

Je ne sais pas, Madame, si l’émotion vous a fait perdre la tête suite aux divers évènements de lundi et de mardi, mais je dois vous dire que votre mot posté sur le Huffington Post le 14 février me laisse, moi, sans voix. Sans doute, me direz-vous, parce que je fais parti des 98% d’enfants d’hétéro qui sont, selon vos mots sympathiques, tordus et délinquants. Mes parents ont appréciés, croyez-moi …

1slYXjuVzvVous nous expliquez posément que ceux qui ont crié au scandale après l’irruption des FEMEN dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris sont sans doute des vierges effarouchées. Vous nous expliquez posément que notre monde a besoin de blasphèmes, de provoc et de choc. Vous nous expliquez, Madame, que c’est une réponse équilibrée à ces siècles de pouvoir de l’Église dont le « féminisme » actuel ne serait que la juste conséquence … vous nous expliquez encore que la réponse des FEMEN n’est que justice face aux slogans « plus agressifs (…) déversés dans les rues, depuis des mois, par les troupes de Frigide Barjot, de Christine Boutin, et de l’Église ». Vous nous expliquez enfin que le monde a besoin de leurs offenses face à tous ces « fanatiques, qu’ils soient musulmans, juifs ou catholiques ». Tous les « petites » gens qui viennent paisiblement prier dans leurs églises, leurs mosquées, ou leurs synagogues comprendront …

Je ne sais pas si nous avons la même balance ou le même ophtalmo, mais permettez moi de douter de vos comparaisons et de votre lorgnette. Certes des chrétiens, des catholiques, n’ont pas toujours été à la hauteur de la sainteté et de la morale qu’ils revendiquent, à certains siècles ; je vous le concède. Mais comparons ce qui est comparable et reprenons ces dernières décennies : j’attends toujours les exemples de slogans agressifs de la manif pour tous du 13 janvier … j’attends toujours vos comparaisons avec d’autres manifs plus récentes …

Mais j’attends aussi autre chose : entre une « sainte Catherine de Sienne » qui a tout fait pour ramener la paix en Europe ; une « sainte Thérèse de Lisieux », devenue docteur de l’Église (plus haute distinction théologique dans la hiérarchies des saints), une bienheureuse « Mère Térésa », partant offrir sa vie pour la paix (elle est prix Nobel, je vous le rappelle), une Sœur Emmanuelle, offrant sa vie dans les bidons-villes du Caire, alors oui, je peux vous l’affirmer, les choses ne sont pas comparables. Qui offre la vision la plus belle de la figure féminine ? Vous et Pierre Bergé ? Proposant d’un côté de louer son utérus (c’est la même chose que louer ses bras à l’usine, paraît-il), de l’autre de se balader à poil dans des lieux qui ne respirent que paix et prières loin de vos querelles de mots et autres velléités guerrières ? Laissez-moi sourire.

Vous dites dans votre post que « la révérence se mérite. Le respect aussi ». Croyez bien, chère Madame, que vous ne méritez plus le mien : le fils de Lorraine que je suis, le petit-fils de grands-parents déportés, le concitoyen de Robert Schuman que je suis et dont je suis fier, cet enfant d’une terre meurtrie par la guerre et les rivalités, les appels au non-respect et à l’envahissement ne peut se satisfaire de votre appel à la révolte, à la violence et à la haine. Des tas d’endroits du monde rêveraient de pouvoir pratiquer sa religion en paix, sans violence et sans contrainte. Des tas d’endroits du monde rêveraient qu’on leur parle de liberté religieuse et de liberté d’expression. Mais pas les vôtres … pas vos conceptions … pas vos appels à la violence, dont vous apprendrez qu’ils ne sont jamais contrôlables. Il en va de votre responsabilité de personne publique.

Vous vous moquez de tous en dégradant la paix d’un beau pays comme la France. Vous appelez à la violence alors que notre pays à besoin de compréhension et de dialogue. Alors oui, nos églises sont ouvertes à tout le monde ; oui, ce sont des lieux publics appartenant à « tout le monde ». Mais oui, aussi, la foi et la religion sont ce qu’il y a de plus intime à l’homme et à la femme, parce que cela touche à sa conscience : là, ils demeurent vraiment libres ; là nous sommes d’accord.

Mais permettez-moi une question : vous le savez, il faut toujours regarder un acte à sa capacité d’universalité. Encourageriez-vous la même chose dans une synagogue, dans une mosquée, dans un temple bouddhiste ? Je crois deviner votre réponse et là est la vérité de vos propos. Vous n’en avez que faire de la liberté d’expression et de la liberté de croyances. Vous aimez simplement taper sur les chrétiens, témoins d’un passé qui vous dérange. Mais en fait, vous êtes cohérente avec vous-mêmes : vous nous considérez, honteusement, comme « des tordus et des délinquants ».Vous voulez faire table rase de ce passé ; nous croyons, nous, qu’il est source d’un avenir. Et cette espérance-là, Madame, personne ne pourra me la ravir.

 P. Cédric Burgun

74 commentaires pour “Lettre ouverte à Mme Caroline Fourest”
  • Ciboulette du Jardin
    15 février 2013 -

    Cher Père, permettez-moi de lâcher ma souris et de faire la ola devant mon écran 😉

  • jerry carre
    15 février 2013 -

    Si elle vous répond, publierez-vous sa réponse sauf volonté expresse de sa part?

  • RICHON Catherine
    15 février 2013 -

    Moi, qui est bien connu ses grands parents, à Lans en Vercors, ils ne doivent pas être fiers d’elle !!!! Belle réponse. Bravo Cédric. UDP Catherine et Robert

    • RenaudB69
      16 février 2013 -

      Je ne suis pas sur qu’il soit très courtois de leur faire un tel procès d’intention. Et peut être qu’eux ont lu ses livres 😉

  • Sèbe Roland
    15 février 2013 -

    Merci.

  • Joseph
    15 février 2013 -

    Merci pour cette mise au point ! Mais C.Fourest la verra t-elle seulement ?

  • biible
    15 février 2013 -

    Super et merci !
    Pourquoi tant de haine de la part des lobbys LGBT, FEMEN, Caroline Fourest ?
    Pour impressionner par leurs violences ?
    Par haine du christianisme ?

    J’aimerais bien voir la réponse.

  • Un chrétien
    15 février 2013 -

    Cette femme n’a aucun acréditation pour représenter qui que ce soit, à part se faire le porte-voix de ceux qui veulent détruire la famille, dernier rempart qui protège l’individu.

  • Joie
    15 février 2013 -

    MERCI!!!!!!!!!!!!!!!

  • Bdn Rnn
    15 février 2013 -

    Ce qui est amusant avec ces femen c’est qu’elles ne sont absolument pas féministes: elles se présentent poitrine à l’air en étant toutes « assez bien faites ». Ce sont presque des mannequins: taille fine, ni trop petites, ni trop grandes…
    Finalement ne font-elles pas la promotion de la femme objet au travers de cette nudité et de ce refus de l’imperfection du corps?
    Ou peut-être est-ce tout simplement un subtil moyen de communication pour attirer l’attention des hommes…

  • jean
    15 février 2013 -

    Excellent. je ne connaissais pas pas votre blog, je ne suis pas déçus de la trouvaille.

    Une seule remarque, vous avancez qu’elle ne se permet pas de faire de même avec les autres cultes en citant l ‘exemple des mosquées. Il me semble pourtant qu’elle ne se prive pas pour faire passer à longueur de journée les musulmans pour des fanatiques. Il n’y a qu’à voir l’émission produite récemment sur France télévision  » les réseaux de l’extrême ».

    Bonne continuation

    Jean

    • RenaudB69
      16 février 2013 -

      Bonjour Jean,
      je ne voudrais pas passer pour l’avocat hystérique (terme qu’on lui accole souvent) de CF, mais il me semble que là aussi on est dans la contre vérité.
      Si vous avez regardé l’émission sur l’Islam, et je ne doute pas que vous l’ayez fait en entier puisque vous en parlez, vous aurez constaté :
      1) qu’elle passe l’essentiel du début à faire la différence entre islamistes et musulmans,
      2) qu’elle donne très largement la parole à l’Imam de Clichy qui est justement le chef de file de l’islam modéré en France.

      Si vous lisez, de surcroit, la « tentation obscurantiste », vous verrez également qu’elle a consacré un livre entier à cette différence, et à s’en exepliquer par rapport à l’ultragauche qui l’accuse d’être à la solde des américains en étant « islamophobe » alors qu’elle est, depuis toujours, « intégristophobe ».

      • RenaudB69
        16 février 2013 -

        PS : pardon, Imam de Drancy pour Chalghoumi !

        • Loic
          17 février 2013 -

          Bonjour,
          Concernant « les réseaux de l extrêmes », je ne suis pas d accord avec votre vision bienveillante de CF:
          1-qui est elle pour poser le frontière entre islamistes et musulman avec sa vision ultra laïque ? Je suis moi même agnostique, mais je suis choqué de cette dérive du laïcisme : de quel droit se mêle t elle d un culte ? « Rend à dieu ce qui est à dieu et à césar ce qui est à césar ».
          2- revoyez l émission s il vous plaît. Et attardez vous sur la mise en scènes sonore notamment. À chaque apparition d un musulman barbu, ou d une femme voilée, l image nous est présentée accompagnée des code sonores de l angoisse … Ça ne se fait pas au hasard ! Le logiciel de montage vidéo ne le fait pas tout seul! Elle diabolise les religieux en les présentant au travers du prisme qu est sa religion : la laïcité.
          Un laïque doit respecter le choix des religieux(se), pas s en mêler. La chasse aux sorcières à commencée : l inquisition laïque est en marche ! Et CF est le bras armé de cette vision

  • Jean-Luc
    16 février 2013 -

    Belle réponse qui appelle une réaction de sa part. Le fera t-elle cependant? L’écrasant mépris qu’elle eut à l’égard des anti Mariage pour tous, avec le silence complice du gouvernelent en place, lui ont donné la fausse croyance qu’elle était investie d’un légitime pouvoir avec mandat d’agresser les catholiques, et d’encourager tout ce qui porte atteinte à leurs valeurs. Qu’ont dit les représants les autres cultes sur ses propos d’appel à la haine et à la violence?
    Recevez toute ma sympathie et respect.
    Jean Luc

  • RenaudB69
    16 février 2013 -

    Mr, je pense que votre blog ne mérite pas que vous fassiez la même erreur grossière que beaucoup concernant cette histoire de 98%. Vous êtes trop intelligent pour imaginer que qui que ce soit puisse penser que 98% des gens sont tordus (puisque dire que 98% des enfants d’hétéros sont tordus revient à dire cela). J’ai écouté plusieurs fois l’émission concernée et dans le dialogue, bien que le propos ait été confus dans l’emballement, il est bien évident que le sens était que « 98% des tordus sont enfants d’heteros » ce qui est mathématiquement évident et répondait bien au propos de l’adversaire du moment qui s’inquiétait au contraire du psychisme des enfants d’homos.
    En déformant à 100% le propos de C.Fourest, vous aboyez avec des loups mal intentionnés et stupides et même si je ne partage pas les points de vues que vous exprimez ensuite, ils valent mieux que cette histoire de 98% vide de logique.

    • Bebert
      16 février 2013 -

      En tant que journaliste,Caroline Fourest est tenue à un minimum d’objectivité dans son travail. Même si ses propos sont mal interprétés, la volonté de choquer est bien présente. De là à créer de la polémique partout…

      • RenaudB69
        16 février 2013 -

        Je ne suis pas d’accord. Elle était sur un plateau de télé avec Dupont Aignan et son propos était de répliquer aux sous entendus selon lesquels les couples d’homos allaient engendrer des enfants déséquilibrés. L’idée était donc de dire que jusqu’à preuve du contraire, ce ne sont pas des homos qui pour l’instant ont engendré tous les déséquilibrés qui se baladent. La provoc a surtout consisté pour des centaines d’internautes à colporter l’idée selon laquelle Caroline Fourest pense que les hétérons font forcément des déséquilibrés !!! Et plein de gens ont relayé ca sans même prendre la peine d’écouter l’émission.
        Du reste, il suffit de regarder les émissions de France 5 de CF pour voir que la « volonté de choquer » est complètement étrangère à cette femme, que je suis depuis longtemps. Que ses idées soient choquantes pour vous, soit, mais elle essaie de convaincre, et la provocation est le dernier des outils pour ça. Elle se bat depuis 15 ans contre les intégristes, c’est un peu fort de café de la faire passer pour l’extrémiste !

      • Desmoulins
        16 février 2013 -

        Un : elle a peut-être une carte de presse et des amis photographes mais elle n’est pas journaliste.
        Deux : ayant dans sa jeunesse insouciante été très proche des Femen sa réaction partiale n’est pas étonnante.
        Trois : Mais au fait, c’est qui celle-là au juste? Personne ne la connait….

        • Bebert
          18 février 2013 -

          Elle a travaillé pour Charlie Hebdo, Le Monde (édition du samedi) et pour les radios France Culture, France 24 et France Inter. Et enfin, plus récemment, Arte, Canal + et France 2… Que faut-il faire de plus pour être considéré journaliste??

    • Isabelle
      16 février 2013 -

      Le problème, c’est que le chiffrage de C. Fourest était pervers : en effet, les homosexuels ne représentant que 5% de la population, et le pourcentage de ceux qui, parmi eux, ont élevé des enfants étant encore bien moindre, il est évident que sur 100 enfants « tordus » (je me demande d’ailleurs ce qu’elle entend par là), il ne peut pas y en avoir plus de 2 issus de « familles » homoparentales !!! Et c’est déjà beaucoup pour une si faible population !!!

      • RenaudB69
        16 février 2013 -

        Bien évidemment et vous, au moins, avez fait l’effort de comprendre le propos de l’interview.
        Maintenant, il n’y a pas de « perversité » : c’était seulement une manière de répliquer à l’accusation permanente selon laquelle les homos font courir un grave danger psychologique aux enfants. A aucun moment, Fourest ne dit « statistiquement les homos font moins de tordus que les hétéros », et elle ne l’a jamais laissé entendre. Ceci dit, si je peux me permettre, j’ai le sentiment que les homos ayant souvent de bons moyens, un niveau culturel élevé et surtout ayant du faire un parcours du combattant pour avoir leurs enfants, même si tout cela n’est un passeport de bonne santé mentale de l’enfant, je pense que grandir dans une famille homoparentale ne sera pas nécessairement le pire qu’il puisse arriver à un enfant. Si vraiment on veut lutter contre les familles toxiques, je ne suis pas sur que ce soit de ce côté là qu’il faille chercher…
        Ca n’engage que moi 🙂
        (au passage, merci au Père Cédric de laisser passer mes messages discordants ! je me sens un peu seul mais pas censuré !)

        • Bebert
          16 février 2013 -

          Bien sûr que la phrase est sortie de son contexte, et cela fait partie du grand jeu de la politique moderne. Ce que je dénonce c’est la dichotomie frappante entre son métier de journaliste et ce qu’on pourrait appeller le combat qu’elle mène, qu’elle s’engage en politique! Ensuite je reste persuadé que les actions menées par les Femen et soutenues par C. Fourest déservent et vont même à l’encontre du mouvement et des valeurs féministes.

          • RenaudB69
            16 février 2013 -

            La notion de journaliste engagé n’a pas été inventée par Caroline Fourest 🙂 Il y en a plein les journaux d’opinion…

            En revanche je suis d’accord avec vous sur le mode d’action des Femen, et même si ici je soutiens pleinement CF, vous retrouverez dans les commentaires de son article du HuffingtonPost le mien, qui dit en gros la même chose que vous : il me semble que leur action est contre productive car d’une pédagogie douteuse avec un côté provoc gratuite inutile. Mais si vous lisez ce même article, on sent bien que CF elle même est gênée aux entournures.

            Contrairement à ce que dit quelqu’un ici, CF n’a aucune intention de « s’attaquer à tous les catholiques », même si (comme moi) elle est certainement une « ultra-laïque ». Si vous lisez un livre comme Tirs Croisés, vous verrez qu’elle ne se concentre que sur les extrêmes.

            Une position au final bien plus modérée (au moins publiquement) que celle d’un Christopher Hitchens, par exemple.

  • Gourichon
    16 février 2013 -

    MERCI et BRAVO !

  • Bison
    16 février 2013 -

    Merci pour ce témoignage / réaction …. Pourvu qu’elle réponde…

  • Pierre
    16 février 2013 -

    BRAVO!!! Pour que Fourest lise, il faut faire tourner au max!

  • Isabelle
    16 février 2013 -

    Bien dit, bravo mon Père !
    Et quant à C. Fourest, contrairement à ce que dit l’un de vos commentateurs, elle ne s’attaque pas qu’aux intégristes, mais à TOUS les catholiques de France. C’est donc bien eux qui ont été visés à Notre Dame.
    D’autre part, son éloge dithyrambique de la manifestation des FEMEN « oublie » que ces dernières sont payées pour ce qu’elles font -ce qui démontre que leurs interventions n’ont rien de naturel et ne méritent ni estime ni admiration !
    Pour ma part, elles me font tellement peine, ces pauvres petites payées pour se déshabiller partout… Elles ont plus besoin de l’Amour du Bon Dieu que du soutien hypocrite d’une C. Fourest…

  • Eric VERNIER (@eric_vernier)
    16 février 2013 -

    Félicitations pour votre billet. J’ai moi-même déposé un commentaire sur le site de Caroline FOUREST qui n’a pas passé la modération. On se demande bien pourquoi !!! 😉
    Le voici :
    « Ce chiffre est faux. 100% des délinquants sont nés de parents hétéros. Les 2% seraient-ils nés dans un choux ou une rose ? »
    Ces chiffres ne veulent rien dire.
    Elle défend ses idées et n’accepte pas la réalité.

  • Amélie
    16 février 2013 -

    Bonjour,

    Je comprends que l’action des FEMEN ait pu choquer, j’ai moi-même reçu une éducation chrétienne, et suis de tout coeur avec ceux qui ont pu se sentir insultés.

    Mais de l’autre côté, j’ai moi-même été choquée, et blessée par les messages des « antis », qui considèrent que je suis un déséquilibrée et que mes futurs enfants seront forcément malheureux.
    Vous êtes nombreux à nous expliquer que nous sommes violents et haineux, et même si je ne cautionne pas, je trouve que ce comportement est bien plus compréhensible du côté de ceux qui sont attaqués, à la base, par ce genre de propos. Quand, pendant des mois, on se bat pour avoir les mêmes droits que nos concitoyens, et qu’on entend à longueur de journée qu’on veut détruire la famille et que la reconnaissance de nos droits va mener à la fin de notre société, il est difficile de garder notre calme. Car oui, les LGBT sont des êtres humains comme tout le monde, et ont, de ce fait, différentes réactions, plus ou moins contrôlées. Et non, répéter à longueur de temps que vous nous aimez ne change rien à ça.
    J’ai participé à un rassemblement pour fêter le vote de la loi il y a quelques jours, quand un groupe de « manif pour tous », nous a insultés (par la voix et par les gestes) sans autre raison que notre présence. Alors oui, je suis partiale, mais ce genre de violence et de haine me semble complètement inappropriées quand nous ne cherchons en rien à vous nuire, mais juste à être traités comme vos égaux.
    Et au monsieur qui dit n’avoir rien entendu d’insultant aux manifestations des « contre », il n’a pas du parler à beaucoup de gens, j’y étais aussi, et j’ai un petit tas de propos hautement homophobes, enregistrés en vidéo, de personnes de tous âges, toutes religions, tous sexes, tous milieux sociaux confondus.

    Pour en revenir aux FEMEN et à leur tenue, ou plutôt leur nudité, il ne s’agit pas d’attirer l’oeil masculin comme j’ai pu le lire, mais au contraire de désexualiser le corps féminin. Renseignez-vous avant de juger. Elles ont même répondu à l’accusation signalée plus haut concernant le physique de leurs activistes.

    Mon commentaire étant déjà long, je me contenterai de rajouter que leur action au sein de l’Eglise n’était pas violente, elle était choquante, mais pas violente, les seules à s’être pris des coups sont les FEMEN elles-mêmes. De plus, elles ne s’en prenaient pas aux croyants, mais à l’institution religieuse, qui, en effet, a encore beaucoup d’efforts à faire au niveau de l’égalité et du respect des personnes.

    J’espère que mes propos n’auront choqué personne et que vous ne verrez pas mon commentaire comme une incitation à la haine ou à la violence.

    Cordialement.

    • Bebert
      19 février 2013 -

      Non, vos propos ne sont pas choquant, ils sont navrant… Vous voulez comparer! eh bien comparons. D’un côté nous avons, comme vous le dites très justement, les personnes qui sont descendues dans la rue pour les manifs pour tous. De tous âges, toutes religions, tous sexes, tous milieux sociaux confondus. Mais ce sont surtout des familles, des gens sans histoires et qui n’ont pas l’habitude de manifester. De l’autre nous avons les Femen… Vous dites qu’elles ne s’en prenaient pas aux croyants, mais à l’institution religieuse (l’Eglise ndlr.) et c’est bien cela qui est inacceptable, qui sont-elles pour remettre en cause la légitimité d’une telle institution. Le combat féministe est noble, mais les Femen le desservent et le discréditent.

  • Loupgmf
    16 février 2013 -

    Voilà un article qui fait un bon écho à ce qui est dit sur ce blog :

    http://ephesblog.wordpress.com/2013/02/16/il-est-a-nouveau-permis-dinterdire/

  • malvediac
    16 février 2013 -

    Merci et bravo pour cette lettre ouverte

  • Eric VERNIER (@eric_vernier)
    16 février 2013 -

    Bonjour Amélie,

    J’ai participé à deux manifestations contre le projet Taubira (et non homophobes comme je le lis si souvent dans des billets écrits pas des homosexuels). Les organisateurs ont TOUJOURS rappelé que les manifestations organisées pas le collectif la manif’ pour tous sont pacifistes. Je n’ai pas vu de débordement. Par contre, il semblerait qu’une minorité de personnes n’aient pas suivi les consignes des organisateurs, ce qui est fort regrettable. Pour informations deux associations homosexuelles sont partenaires du collectif la Manif pour tous. Par contre, lors des manifestations, j’ai pu observer de la provocation de la part de contre manifestations. J’ai par ailleurs été choqué par les slogans haineux de manifestants pour le projet de la loi Taubira.
    Je trouve que certaines personnes qualifient les personnes contre le projet Taubira de personnes homophobes. Cela est totalement faux et purement simpliste.
    Je vous remercie de ne pas porter de jugement et de bien vous informer sur le sujet.

    Cordiales salutations.

    • leo
      17 février 2013 -

      Alors, de quoi avez vous peur? dites, dieu vous regarde!

  • Aurore
    17 février 2013 -

    Avec cette simple phrase : »Qui offre la vision la plus belle de la figure féminine ? », vous exprimez très exactement tout ce qu’il y a de plus sournois et de plus délétère dans l’Église, vis à vis des femmes.
    Car selon l’Église, la femme est tenue d’offrir une belle vision d’elle-même. Comprenez : un symbole de douceur, d’humilité, d’obéissance, de discrétion, d’offrande de soi… Vierge consacrée ou mère dévouée, voilà les deux seuls cadres dans lesquels on se propose de faire rentrer de gré ou de force la moitié de la population.
    C’est bien évidemment inacceptable. Il est inconcevable de demander à un individu d’être le garant de prétendues qualités attribuées arbitrairement à son sexe. Les femmes peuvent être laides, entrepreneuses, indépendantes, dures, autoritaires, orgueilleuses, insoumises, que cela vous plaise ou non. Car leur vocation, avant tout, c’est de chercher enfin à plaire à elles-mêmes en premier, envers et contre tous.

    En vous lisant je me dis qu’effectivement, l’Église a encore un grand besoin de la parole des féministes.

    • leo
      17 février 2013 -

      Exact en tout point. Admettons tout de même l’avant-gardisme spirituelle, vis à vis des autres religion monothéiste, sur la question du droit de la femme et de sa place. (avance faible). Mais ce qui est certain, j’entends, c’est que pour le moment, le monothéisme malgré ses sources civilisatrice à clairement faillit de son machisme éloquent, subséquement de son fachisme. Car oui, c’est bien comme cela que l’on nomme un institution qui met plus de la moitié de l’humanité au banc des oubliées. Soit la gente féminines. Voilà tout le malheur du monde. L’humain n’est rien, du moins pas encore… Tant que la parité ne régnera pas en maître… En Juste.

    • natou
      17 février 2013 -

      Aurore,
      qu’avez vous??? que savez vous du message de l’Eglise? Vous ne voyez pas qu’une femme comme Mère Thérésa, reconnue+++ par l’Eglise, l’est non parce qu’elle est femme mais par son action, par son attachement à Jesus et aux êtres humains souffrant….
      « Les femmes peuvent être laides, entrepreneuses, indépendantes, dures, autoritaires, orgueilleuses, insoumises », tout cela n’a pas du tout la même valeur…. »Laide », hum Mère Théresa n’était pas forcément belle mais elle l’était dans son action et dans son regard sur les autres…. « entrepreneuse », si ce qu’elle a fait n’est pas entreprenant…alors là je me demande ce que sait….. »insoumise », pas trop car rappelons qu’elle a fait voeux d’obéissance mais qu’elle a persévéré jusqu’à ce qu’on lui permette cette aventure …. »orgueilleuse », oups….là on touche à un des « péchés capitaux » contre lequel chacun des croyants essayent de combattre contre lui-même, car avoir une estime excessive de soi nuit aux autres et ne laisse pas la place aux autres, chose incohérente avec le message des Evangile que je vous invite peut être à lire?!
      Bref, avant de vouloir coller les discours féministe à la vie de l’Eglise et sa conception de la femme….essayer d’abord de comprendre le positionnement et se qui se vit….
      « Natou », femme de 34 ans, catholique, ne représant nullement ce qu’on veut nous faire croire de LA femme catholique mais qui n’a pas besoin de rabaisser les hommes pour exister pleinement….

    • line
      17 février 2013 -

      ça fait longtemps ma chère Aurore que vous êtes allée dans une église écouter la vision que l’Eglise a des femmes ? … Il semble que vous seriez surprise ! Relisez vos livres d’histoire, et dites-moi si d’autres organisations que l’Eglise ont offert aux femmes des responsabilités dans la société au cours des siècles …
      Ne vous laissez pas avoir par le prêt à penser, cherchez la vérité !

    • Sophie
      18 février 2013 -

      Amélie,
      l’Eglise n’a besoin d’aucune parole en dehors de celle des Ecritures après c’est à elle de les mettre en place par rapport à son évolution et seuls des grands hommes comme Jean-Paul II ou Mère Thérésa par exemple par leurs actions, leur grande humanité et leurs actes débordants d’amour et de paix font avancer la communauté chrétienne. Et ce n’est surtout pas des hystériques remplies de haine qui pourront interpeler des personnes qui ont CHOISI de suivre le chemin de DIeu. Si vous, vous voulez suivre ou vous inspirer des ces gens-là : allez-y on ne vous en empêchera certainement pas mais laissez-nous aussi libres de vivre notre foi qui à priori ne dérange personne.

  • George
    17 février 2013 -

    J’aimerai voir les Femen lutter contre la GPA, la burka, l’excision des femmes.
    Par contre je leur déconseille de tenter dans une mosquée ce qu’ils ont fait à Notre Dame ou au Vatican; elles n’en sortiraient probalement pas en vie.

  • Bernard
    17 février 2013 -

    Pas mal votre lettre ouverte. En revanche, certains commentaires digne des plus gros égoïste me font encore peur et sauter de ma chaise…

  • line
    17 février 2013 -

    Chère Amélie,
    Je suis désolée que vous ayez pu entendre des propos désagréable à votre encontre lors des manif pour tous. Cependant je m’en étonne car j’en ai déjà fait 4 de manière très active et en discutant avec le plus de personnes possible et je n’en ai entendu ni vu aucun. En revanche le 27 janvier, il ne fallait pas avoir froid aux yeux et aux oreilles, ni passer du côté de la Bastille avec des enfants. Vous en conviendrez je l’espère.
    Je ne doute pas un seul instant de votre capacité à élever un enfant, mais nous sommes ce que nous sommes, homme OU femme, et un enfant a besoin des 2 pour se construire : avant de savoir où on va aller, nous avons tous besoin de savoir d’où nous sommes venus. Cet état de fait ne vous insulte en rien, ne vous porte aucun jugement de valeur, c’est un fait. (Ah, oui, j’oubliais de dire : je suis psy spécialisée dans les enfants). Un père ne sera jamais une mère, et vice-versa, c’est tout et vous et moi n’y sommes pour rien.
    Si l’on a pu vous faire croire que « les anti » vous voyaient comme des destructeurs de la famille, on vous a mal informée. Je pense pour ma part que vos intentions sont bonnes, je ne doute pas que vous soyez animée des meilleures intentions à l’égard des enfants que vous souhaiteriez, mais je pense que des personnes mal intentionnées vous instrumentalisent pour détruire la famille. Cette destruction ne date pas d’aujourd’hui, elle a lieu dès lors qu’on lui enlève une part de sa définition : un père et une mère, engagés définitivement dans le mariage dans les joies ET les difficultés qui élèvent leurs enfants du mieux qu’ils peuvent.
    J’espère de tout on cœur que vous comprendrez ce que je veux dire et que cela ne vous semble pas être une insulte (si ce propos n’était pas clair je fais confiance au Père pour le censurer).
    Enfin vous dites ne pas voir de violence dans le « happening » des FEMEN, et là désolée je ne suis pas d’accord. La violence la pire n’est pas celle qui peut être faite physiquement, et celle que je vois sur ces vidéos est insoutenable de leur part. Je me sens agressée aussi hautement que lorsque j’ai vu les slogans et pancartes de la manif du 27 janvier. On parle d’homophobie, je la cherche encore, on ne parle pas de cathophobie, alors que celle-là, je la subie !

  • Toushka
    17 février 2013 -

    Bravo pour cette lettre et merci

  • Eric VERNIER (@eric_vernier)
    17 février 2013 -

    Je n’ai peur de rien, je suis chrétien et je mets ma confiance en Dieu. Je vous invite à faire de même, Dieu vous aime tellement qu’il a donné sa vie pour vous. Ne vous en privez pas.

    Que Dieu vous bénisse.

  • Aurore
    18 février 2013 -

    A Natou :
    Vous n’avez visiblement pas compris ce que j’ai dit. Je dis que les femmes ne devraient pas être tenues d' »offrir une belle vision de la figure féminine ». Et ce d’autant plus que cette notion du beau n’est pas la même pour tout le monde. Je me fous complètement de Mère Teresa : elle n’est pas un modèle pour moi. Si mon idéal, c’est de mener un combat les seins à l’air, ou même devenir une star du porno (je cherche exprès des exemples susceptibles de déplaire à l’Église), que voulez-vous que ça me fasse qu’un petit groupe de gens vienne me dire que ça ne correspond pas à leur vision de ce que devrait être le but de la vie d’une femme ?
    D’où le reproche que je fais à l’Église : elle n’a pas à s’insinuer dans la vie des gens pour leur imposer un idéal qui s’imposerait à tous, y compris aux non-croyants. Ce n’est pas moi qui « cherche à coller les discours féministes à la vie de l’Église » : n’inversons pas les rôles, moi je ne vous dis pas comment Mère Teresa aurait dû se comporter pour correspondre à l’idée que j’aurais décidé d’imposer comme « belle figure féminine » !
    Et je ne vois pas non plus en quoi le fait de ne pas vouloir se conformer à vos idéaux signifierait qu’on ait « besoin de rabaisser les hommes »…

    A Line
    Euh, je ne vous parle pas d’histoire, là, je parle du présent. Et au présent, la vérité, c’est qu’aucune religion n’offre aux femmes une totale liberté de faire ce que bon leur semble de leur vie, de leur corps, de leur argent, et de leurs pensées.

    • adelannoy
      18 février 2013 -

      « l’Église : elle n’a pas à s’insinuer dans la vie des gens pour leur imposer un idéal qui s’imposerait à tous »… désolée mon Aurore, ceci est complètement stupide. Vous êtes en train de dire que ceux qui seraient porteurs d’une transcendance ne devrait pas tenter de la révéler. C’est-à-dire que ceux qui seraient convaincus d’une vérité universelle ne devraient rien faire pour la communiquer.
      Si ces gens ne faisaient pas cela, or ils pourraient avoir raison, alors il faudrait les accuser de non-assistance à personne en danger ! Si l’Église, si toute église, a une vérité, elle se doit au contraire de la proposer au plus grand nombre, sans l’imposer certes, mais on ne peut lui en vouloir de tenter de l’imposer ; or, pour le coup, l’Église n’impose absolument rien dans nos pays et ceux qui croiraient le contraire devraient vite aller faire soigner leur parano.
      Votre intervention, chère Aurore, venant de plus suite à un manque de débat où c’est la puissance de l’État qui a imposé aux Français de la République une vision de la société qui n’est pas du tout celle de la majorité d’entre eux (la majorité de mes compatriotes est largement opposée à l’adoption par des paires d' »homosexuels », ce que, trahissant une fois de plus leurs concitoyens, les « représentants » du peuple ont néanmoins acté), votre agressivité contre les croyants n’a pas lieu d’être, ni les strip-teases de dindes à Notre-Dame.
      Non-croyant moi-même, j’espère que les lois de mon pays seront appliquées et les exhibitionnistes employées de BHL et ses amis, condamnées pour outrage à la pudeur et rassemblement non autorisé par la préfecture ; puisque, dans un État de droit laïc, c’est ainsi que les choses doivent se passer pour garder dans la société la paix civile. Quant à Fourest, je ne peux que lui souhaiter de ne plus être financée par sa secte, (dont BHL encore), ce qui nous en débarrasserait heureusement définitivement dans la mesure où, hormis un petit cénacle de lobotomisés, ses gesticulations médiatiques n’intéressent personne.

    • natou
      18 février 2013 -

      @ Aurore: je n’ai fait que reprendre vos dires…. le message de l’Eglise est que l’Homme vaut plus que ce qu’il croit. Que nous sommes responsable les uns des autres. Que notre corps sexué est un bijou que nous devons respecter et qu’il ne peut être dissocié du reste de notre être. Cela vaut pour les deux sexes. Elle parle de la valeur et de la beauté de l’Homme, que cela soit une femme ou un homme.
      Si vous n’y croyez pas ou que vous ne voulez pas y croire, il est clair que de MON point de vue c’est dommage mais nul s’insinue dans votre vie sauf vous l’y invitez…..
      Je crois très sincèrement que vous confondez les débats de sociétés avec ce que vous croyez savoir de la religion catholique…et votre agressivité ou du moins la véhémence de vos propos m’interrogent car si comme vous dites vous rejetez la religion pourquoi tant de bruit pour quelque chose que vous dites ne pas vous concerner?

  • Christophe de La Chaise
    18 février 2013 -

    « Qui sème le vent récolte la tempête » dit un vieil adage…
    Personnellement, je ne comprends pas trop la stratégie de Caroline Fourest : en ayant une attitude aussi outrancière, aussi provocatrice, elle se discrédite elle-même.
    Sur le fond, je ne crois pas nécessaire de devoir revenir sur ses paroles.
    Le Père Cédric a très bien résumé la situation.

  • Agnès
    18 février 2013 -

    Pauvres femmes, être obligées de se promener les seins à l’air pour se faire entendre! Je pensais que nous étions dans une société plus respectueuse de la femme et de son intelligence(visiblement de ce côté certaines ont du passer après la distribution!). Je n’ai jamais eu à me dévêtir pour me faire entendre et respecter!

    • Joelle Dubois
      18 février 2013 -

      Madame, êtes vous bien sûre de vous faire respecter réellement dans notre société chrétienne? Reconnaissez vous dans l’ Eglise un grand défenseur des droits de la femme? Alors qu’elle empêche, en son sein même, les femmes d’avoir accès à une fonction hiérarchique élevée (Avez vous déjà vu une femme prêtre, cardinal ou pape?), alors qu’elle se prononce contre l’avortement, alors que selon son texte fondateur c’est la désobeissance d’ Eve qui a condamné l’humanité toute entière et ceci pour l’éternité, à ne plus jamais vivre au Paradis? Non vraiment, je ne crois pas que les femmes soient respectées dans nos sociétés judéo chrétiennes et je crois qu’il est bon effectivement, de temps en temps, de sonner la cloche, de rappeler à la population, aux fidèles cet état de fait, de telle sorte qu’un jour, on sonne le glas des sociétés phallocrates….

      • LMHAV
        18 février 2013 -

        Madame, Il y a une très bonne émission qui donne la parole à toutes les religions le dimanche matin. Si vous preniez un peu de votre temps vous pourriez alors vous instruire et comprendre par la même le message des religions au travers des explications de quelques uns de ses représentants. Le fil du temps -en siècle – permets de sortir d’une vision nombriliste et de s’élever à autrui. Je ne vous demande pas de vous convertir, mais d’ouvrir votre esprit et sortir de ces clichés oh combien faciles et fatigants. Excellente soirée.

        • Joelle Dubois
          19 février 2013 -

          Monsieur (?)/ Madame (?),
          A mes  »clichés faciles et fatiguants », je constate que vous n’avez rien à répondre et ceci pour la bonne et simple raison qu’il s’agit de données factuelles bien plus que de clichés. Or, la description de faits objectifs est bien plus difficile à contrer que de basiques caricatures…..et cela s’en ressent dans votre réponse qui n’en est pas une, étant donné la pauvreté,voire l’absence, d’arguments qui la caractérise! Je n’ai AUCUNE idée de votre avis sur les faits que j’énonce (trouvez-vous normal que l’Eglise ne donne pas aux femmes l’accès aux positions hiérarchiques élevée? Trouvez vous l’Eglise respectueuse des femmes? etc etc)!
          En ce qui concerne mon instruction, je vous avoue ne pas privilégier la télévision comme source d’érudition. Celle-ci, souvent partiale, est toute acquise à la religion chrétienne (cf: la messe du dimanche matin sur une chaine publique) et ne constitue pas un moyen d’information objectif mais bien plutot un vecteur de pensée unique dont le but premier est le contrôle de la population, et ceci dans tous les domaines… donc méfiance! Et je vous prie également de m’expliquer en quoi je suis  » nombriliste », je vous avoue que cela ne m’apparait pas clairement dans mon propos!
          En revanche, j’apprécie votre conclusion et vous souhaite donc une excellente soirée également.

  • Eric VERNIER (@eric_vernier)
    18 février 2013 -

    Chère Aurore,

    L’Eglise n’impose rien, elle défends des valeurs pour le bien d’autrui. Je suis convaincu que si chaque être humain respectait ne serais-ce que les 10 commandemants le monde serait métamorphosé, Vous avez choisi de ne pas suivre ces valeurs, libre à vous.
    Je vous souhaite une vie heureuse remplie de bonheur.

  • Aurore
    18 février 2013 -

    À Adelannoy

    « Complètement stupide » : je crois que vous ne pesez pas bien vos mots. Qu’est-ce qui vous prouve que vous êtes « porteurs d’une transcendance » ? Si la religion catholique était une vérité démontrée, alors tout le monde y croirait et je serais la première à aller faire des salamalecs dans les églises. Si ce n’est pas le cas, c’est bien parce que cette hypothèse est controversée (et encore, le mot est faible). En outre, il me semble que les chrétiens ont pour habitude de dire que c’est Dieu lui-même qui choisit de donner la foi ou non. Dès lors, intervenir est inutile et incoérent.

    • Jean-Baptiste
      18 février 2013 -

      Je crois que vous n’avez rien compris. Si effectivement, une religion était une vérité démontrée, alors on ne pourrait plus « croire », mais on devrait « savoir ». Quelle serait alors la liberté de l’Homme devant Dieu ? Elle serait nulle. Il me semble dérisoire que vous puissiez penser que vous feriez alors des « salamalecs » dans les églises, car ce serait juste le témoignage du fait que vous chercheriez égoïstement à sauver votre peau. La foi est transcendance, de facto pour qui a la chance de la connaître, puisqu’elle permet de se dépasser dans la recherche d’une vie plus paisible et aimante, en toute humilité, puisque c’est au nom d’un Dieu plus grand que soi. Au lieu de détruire ce qui a l’air de vous dépasser, car vous ne le connaissez manifestement pas, laissez aux croyants qui ne demandent rien d’autre à personne que le droit de croire au plus profond de leur coeur et de leur intimité (qui ne regarde personne d’autre qu’eux) la liberté de pratiquer leur foi.
      Merci

      • Yogi
        19 février 2013 -

        @ Jean-Baptiste : Notons que, si Dieu est omniscient, alors la liberté de l’homme devant Lui est nulle. Libre-arbitre humain et omniscience divine sont incompatibles.

        • Eric VERNIER (@eric_vernier)
          19 février 2013 -

          Renseignez-vous mon cher, Dieu nous laisse une liberté totale, ce qui n’est pas forcément le cas pour les religions (je ne herche pas la polémique)

          • Yogi
            19 février 2013 -

            @ Eric VERNIER : Réfléchissez mon cher, le concept de « Créateur omniscient » entraîne que celui-ci connaît tous les faits et gestes de ses créatures avant même de les avoir créées.

            Dieu connaît vos moindres faits et gestes passés, présents et futurs, faute de quoi il ne serait pas omniscient. Et en conséquence de quoi vous n’avez strictement aucune liberté face à lui. C’est ainsi. Quoiqu’en dise le dogme, ces deux concepts « omniscience divine » et « libre-arbitre humain » sont incompatibles.

          • Eric VERNIER (@eric_vernier)
            19 février 2013 -

            Merci pour votre réflexion, mais je pense que Dieu est mieux placé pour se définir et il nous laisse le libre arbitre. Je vous invite à lire Sa Parole qui est la Bible et à me citer les versets qui vont dans votre sens.
            Pierre a eu le choix de renier Jésus ou non, malheureusement il n’avait pas fait le bon choix et Jésus le savait.
            Votre théorie est proche de la théorie calviniste qui s’appelle la prédestination.

          • Yogi
            20 février 2013 -

            @ Eric VERNIER : Je ne comprends pas bien votre remarque. Dieu n’est-il pas omniscient ? Si oui, ne connaît-il pas vos actions et vos décisions de demain ? Et ne les connaissait-il pas avant même que vous ne naissiez ? Si oui, quelle liberté vous reste-t-il ? Vous ne pouvez qu’exécuter ce que Dieu sait déjà, et a toujours su.

      • modjo91
        19 février 2013 -

        « Je crois que vous n’avez rien compris. Si effectivement, une religion était une vérité démontrée, alors on ne pourrait plus « croire », mais on devrait « savoir ». Quelle serait alors la liberté de l’Homme devant Dieu ? Elle serait nulle. Il me semble dérisoire que vous puissiez penser que vous feriez alors des « salamalecs » dans les églises, car ce serait juste le témoignage du fait que vous chercheriez égoïstement à sauver votre peau. »

        Vous êtes donc en train de dire que faire des salamalecs dans les églises, lorsqu’on est convaincu que dieu existe, est un acte égoïste. C’est tout à fait ce que je pense. Et faire des salamalecs, quand on est pas sûr que dieu existe, revient d’ailleurs au même, puisqu’on les fait dans le même but, AU CAS où il existerait,

    • natou
      19 février 2013 -

      @aurore et @Adelanoy
      au lieu d’avoir la rage, respirez un bon coup et LISEZ les réponses, car en l’occurrence Adelanoy a dit n’être pas croyant, donc vous l’accusez un peu vite et sans raison….Adelanoy et je l’en remercie, a fait l’effort et eu l’intelligence d’aller au delà des préjugés et a compris ce qu’était la religion, avec juste ce petit bémol….chacun porte en lui cette transcendance et non pas spécifiquement les personnes qui croient….. après libre à chacun d’ouvrir sa porte….:-)

      • adelannoy
        19 février 2013 -

        Merci natou d’avoir lu ce que j’écris ! Lecture et réflexion sont visiblement des choses qui dépassent Miss Aurore… Dès la première ligne de ce que j’ai écrit – ne serait-ce que parce que je n’ai pas cette courtoisie que je trouve chez eux quand je suis animée de sentiments bien moins amènes pour mon prochain -, un catholique sait que je ne partage pas sa foi mais fait l’effort de la comprendre. A mesure que je les fréquente, j’ai de plus en plus d’antipathie pour la majorité des athées et leur agressivité systématiquement dépourvue d’argument de raison : n’être pas croyant à cause de l’Inquisition ou des burqas, c’est simplement débile (pas chrétien de dire ça !). Il faudrait peut-être à notre Aurore lire La profession de foi du vicaire savoyard de Jean-Jacques Rousseau pour s’ouvrir l’esprit, ce dont elle a bien besoin… Je plains son monde où l’on ne s’ébat que dans « l’avoir » plutôt que dans « l’être ».

        • Eric VERNIER (@eric_vernier)
          19 février 2013 -

          Il faut beaucoup de foi pour être athée !!!! 😉

        • Yogi
          19 février 2013 -

          @ adelannoy : L’Inquisition ou les burqas conduisent à l’anticléricalisme plutôt qu’à l’athéisme. Parmi les voies qui mènent à l’athéisme il y a en revanche cette simple question fondée sur des arguments de raison : les différentes religions se contredisent et sont incompatibles entre elles, et chaque croyant est tout aussi sincèrement et intimement convaincu que « sa » religion est la bonne sans autre argument à apporter que son « intime conviction ».

          Pourquoi alors l’une serait-elle vraie et toutes les autres des agglomérats mythologiques ? Et si il « manque une case » aux athées (comme le soutiennent nombre de croyants), pourquoi alors tous les croyants ne se convertissent-ils pas à une seule religion commune et « vraie » ?

          Ces questions insolubles trouvent leur réponse dans le fait que la religion est un phénomène purement sociologique et culturel.

          • Isabelle
            20 février 2013 -

            @Yogi : vous dites « Ces questions insolubles trouvent leur réponse dans le fait que la religion est un phénomène purement sociologique et culturel. »
            Donc elles ne sont pas insolubles ?

            « Et si il « manque une case » aux athées (comme le soutiennent nombre de croyants) »
            C’est curieux : je n’ai jamais entendu dire ça par aucun chrétien… Encore un argument bidon pour appuyer votre thèse ?

            Mais bref : ceci n’est PAS, mais alors là, pas du tout le sujet « actif ».
            Si votre but n’est pas de jouer au troll, alors adressez-vous directement au Père Cédric, plus à même de vous répondre que nous…
            Bonne journée !

          • Yogi
            20 février 2013 -

            @ Isabelle

            >  » Donc elles ne sont pas insolubles ? »
            Elles sont insolubles dans un cadre religieux. Elles trouvent leur solution dès lors que l’on considère la religion comme une manifestation culturelle.

            > « Il « manque une case » aux athées » C’est curieux : je n’ai jamais entendu dire ça par aucun chrétien … Encore un argument bidon pour appuyer votre thèse ? »
            Allons donc. Sur ce fil même nous en avons deux exemples, avec natou qui nous dit que chacun porte en lui la transcendance mais que seuls les croyants la perçoivent, ou Jean-Baptiste qui dit que les non-croyants « sont dépassés » par la transcendance et la foi.

            >  » ceci n’est PAS, mais alors là, pas du tout le sujet « actif ». »
            Ça n’en est pas loin : la contestation de la légitimité religieuse et de la foi est justement ce qui fonde l’action des FEMEN, dont les croyants ne semblent pas comprendre les ressorts.
            Pour le reste, je trouve regrettable que vous ne puissiez répondre à mes questionnements qui me paraissent assez candides et basiques, et que vous préfériez me renvoyer au Père Cédric. Que répondez-vous aux enfants dans ce cas ?
            Je vous souhaite également une excellente journée !

          • natou
            22 février 2013 -

            Bonsoir Yogi,
            sachez que nulle personne ayant la Foi ne considère les personne athées comme une personne à qui il manque une case….
            Si les religions peuvent être étudiées au niveau sociologique ou culturelle la Foi, elle ne peut l’être…
            quant à mettre sur le même plan l’inquisition et la burqua, veuillez m’excuser mais je crois que ni sociologiquement, ni politiquement, ni culturellement, nous pouvons la mettre sur le même plan…. l’anticléricalisme, se dit des personnes qui ne supporte pas les clercs, c’est à dire dans notre pays, les prêtres, les moines,…donc que la burqua puissent amener à l’anticlercalisme, veuillez m’excusez mais je ne vous suis pas trop….

          • Yogi
            24 février 2013 -

            @ natou : Disons « antireligiosité » en effet plutôt que « anticléricalisme » : l’Inquisition et la burqa sont les fruits des religions, et peuvent donc en renforcer le rejet, ce qui n’a pas grand chose à voir avec l’athéisme. On peut très bien être déiste, et même théiste, tout en étant anti-religieux.

            Les religions peuvent être étudiées au niveau sociologique, et la Foi peut être étudiée au niveau psychologique, ce sont là des évidences. Le fait en revanche que vous pensiez que la Foi ne puisse être réduite à un phénomène psychologique est un pur postulat de votre part, issu précisément des enseignements de la Foi qui se prétend issue d’une « transcendance ».

  • Aurore
    19 février 2013 -

    À Jean-Baptiste
    Vous me sortez le coup de la liberté : merci, je n’en attendais pas moins de vous. Pouvez-vous m’expliquer en quoi cela priverait tellement plus l’homme de liberté de savoir que Dieu existe de façon certaine ? Je vous signale qu’il y a déjà des milliers de choses dont l’homme est certain, comme le fait qu’il va mourir, le fait qu’il ne peut pas voler… Et en plus, il me semble que ceux qui engagent toute leur vie dans la religion sont plutôt certains de l’existence de Dieu. Et je ne parle même pas de ceux qui prétendent avoir vu la vierge ! Quant à l’égoïsme de faire des salamalecs dans les églises, vous vroyez que parce que vous auriez un petit doute sur la possibilité de l’existence de Dieu, ça changerait -de façon incompréhensible – le but de vos prières ?
    Et enfin, si votre foi ne regarde personne d’autre que vous, comme vous le dites, alors je réitère ma question : pourquoi chercher à convaincre les autres ?

    • Isabelle
      19 février 2013 -

      @Aurore : vous ne croyez pas que vous êtes plutôt hors sujet, là ?
      Personne ne cherche à convaincre personne, et personne ne cherche à vous convaincre, vous.
      Les églises sont des lieux de culte, pas des lieux publics dans lesquels n’importe qui peut faire n’importe quoi, c’est aussi simple que ça.
      Si les FEMEN ont choisi de faire leur inutile mais bruyant et grossier exhibitionnisme dans une église, c’est bien parce qu’elles savaient qu’elles ne risquaient pas grand-chose (ce qui démontre d’ailleurs que personne ne considère les catholiques comme des gens dangereux).
      Jamais elles n’oseraient faire la même chose dans une mosquée, même si on doublait leur salaire : si un jour la charia est instaurée en France, vous pourrez dire adieu aux gay prides et au « mariage pour tous », et aucun homosexuel n’aura intérêt à se vanter de l’être.

      Voilà. C’est tout.

  • Arnaud
    6 mars 2013 -

    A propos des FEMEN et de leurs motivations d’après leurs fondatrice NO COMMENT
    http://www.charliehebdo.fr/news/echappe-femen-luz-774.html