Joyeuses fêtes à tous et à toutes !
24 décembre, 2012   //   Par :   //   billets   //   Les commentaires sont fermés.   //   1536 Vues

voeux2012Je vous adresse à tous et à toutes mes vœux les plus chaleureux pour ces fêtes et cette nouvelle année 2013 qui s’ouvrira bientôt, ainsi que l’assurance de ma prière sincère et fervente pour toutes vos intentions.

L’Enfant de la crèche connait nos cœurs et nos désirs les plus profonds : que ces jours de fête soient pour chacun un temps de paix et de joie. Et continuons de méditer cette belle histoire : « Il y a bien longtemps vivait un couple de jeunes mariés qui se mit en route pour Bethléem … » Oui, la famille a encore un sens ; oui, Dieu a voulu une famille – un père et une mère – pour son Fils venu en ce monde. Dieu nous éduque à travers l’histoire ; Dieu nous enseigne à travers les évènements. Et si nous commencions, cette année, par retrouver le sens d’un vrai souci de nos familles ?

Nous aurons ainsi sous les yeux, à l’exemple de la Sainte Famille, cette première cellule sociétale et ecclésiale comme inspiration de notre amour. Dieu est venu par une famille : c’est à celle-ci – et la nôtre en premier ! – que nos efforts et notre amour doivent aller.

Que l’espérance qui caractérise la foi chrétienne puisse être notre lumière et notre force en cette année nouvelle : tant d’enjeux nous attendent !

Père Cédric Burgun +

Et je laisse à notre méditation ce beau texte de Saint Augustin :

“Pour toi, je le répète, Dieu s’est fait homme !
Tu serais mort pour l’éternité, s’il n’était né dans le temps. Tu n’aurais jamais été libéré de la chair du péché, s’il n’avait pris la ressemblance du péché. Tu serais victime d’une misère sans fin, s’il ne t’avait fait cette miséricorde.
Tu n’aurais pas retrouvé la vie, s’il n’avait pas rejoint ta mort. Tu aurais succombé, s’il n’était allé à ton secours. 
Tu aurais péri, s’il n’était pas venu.
Célébrons dans la joie l’avènement de notre salut et de notre rédemption. Célébrons le jour de fête où, venant du grand jour de l’éternité, un grand jour éternel s’introduit dans notre jour temporel et si bref.”

Sermon de saint Augustin pour Noël

Les commentaires sont fermés.